Lors d'une cérémonie qui a eu lieu aujourd'hui sur son site principal à Meyrin, dans le canton de Genève, le CERN a inauguré un tout nouvel accélérateur linéaire, le Linac 4. Premier maillon essentiel d'une chaîne d'accélération, l’accélérateur linéaire produit les particules et leur donne l'accélération initiale. Dès sa mise en service, le Linac 4 alimentera en faisceaux de haute énergie le complexe d'accélérateurs du CERN, ce qui permettra au Grand collisionneur de hadrons (LHC) d'atteindre une luminosité plus élevée d'ici à 2021.

Long de 90 mètres, le Linac 4 se trouve 12 mètres sous terre. Sa construction a duré près de 10 ans. Après une période de tests intensive, il sera relié au complexe d'accélérateurs du CERN lors d’un arrêt technique prévu en 2019-2020. La nouvelle machine s’inscrit dans un programme conçu pour moderniser le complexe d'accélérateurs du CERN dans le cadre du projet LHC haute luminosité.

Vers une nouvelle physique

Le projet LHC haute luminosité a pour but d’améliorer la performance du LHC afin d’augmenter, à partir de 2025, le potentiel de découvertes de l’accélérateur. Grâce à l’augmentation du nombre de collisions et donc de la quantité de données enregistrées par les expériences, le LHC haute luminosité fournira des mesures plus précises des particules fondamentales et permettra d’observer les rares processus qui ont lieu au-dessous du niveau de sensibilité actuel.

« Le Linac 4 est un injecteur moderne, le premier élément essentiel de notre ambitieux programme d'amélioration conduisant au LHC à haute luminosité. Cette phase de haute luminosité augmentera considérablement les capacités des expériences LHC en vue de la découverte d’une nouvelle physique et de mesures plus précises des propriétés du boson de Higgs », a déclaré Fabiola Gianotti, directrice générale du CERN, dans un communiqué.