Odin a été mis en place en 2016 par l’Intelligence Advanced Research Projects Activity (IARPA) et le bureau du Directeur du renseignement national (DNI) afin de prévenir et détecter l'usurpation d'identités électroniques, appelée « spoofing ». Pour Sébastien Marcel, directeur du Centre Suisse de Recherche et d’Evaluation en Sécurité Biométrique, faire partie de ce programme est une belle réussite : « Cela démontre la visibilité du Valais technologique, de l’Idiap et de son Centre de Biométrie sur le plan international. Avec Odin, nous espérons consolider notre savoir-faire, développer notre réseau et continuer de positionner l’Idiap en Valais comme un acteur primordial en Sécurité biométrique », explique-t-il dans un communiqué.

Le projet Media Forensics (MediFor) a été lancé par la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA), dirigée par le département de la Défense des Etats-Unis. Il vise à développer un outil pouvant authentifier les images et déceler automatiquement toutes formes d’altérations, afin de démasquer la propagande. Seul laboratoire suisse du programme, l’Idiap apporte son savoir-faire unique en matière d’attaque de présentation vocale dans le but d’identifier les bandes-son volontairement modifiées pour changer les dires d’un locuteur.

Créé en 2014, le Centre Suisse de Recherche et d’Evaluation en Sécurité Biométrique est basé à Martigny, dans le canton du Valais. Il a pour mission de développer les technologies liées à la sécurité des données biométriques, et de faciliter la collaboration entre les chercheurs et les entreprises.