Retour aux actualités

Année record pour l’industrie biotechnologique de Suisse occidentale

mercredi 21 avril 2021

Les entreprises de biotechnologie basées en Suisse ont connu des investissements records au cours de l’année pandémique 2020. La région de Suisse occidentale, qui abrite la « Health Valley », se classe au deuxième rang national pour le financement des entreprises biotechnologiques privées.

Selon l'édition 2021 du Swiss Biotech Report, le secteur suisse de la biotechnologie a de nouveau gagné en importance en 2020, une tendance que la crise coronaire actuelle va encore intensifier dans les années à venir.

En 2020, le secteur des sciences de la vie a atteint une valeur d'exportation record de CHF 99,09 milliards, représentant à lui seul 44 % du total des exportations suisses cette année.

Les entreprises biotechnologiques suisses ont levé un total de CHF 3,44 milliards, soit la meilleure année de leur histoire. CHF 2,7 milliards ont été investis dans des entreprises publiques, et les biopharmas et biotechs privées (c'est-à-dire non cotées en bourse) ont levé un total de CHF 747 millions de capitaux.

La région lémanique devance la région de Zurich (CHF 136 millions) pour la deuxième année consécutive, avec CHF 173 millions levés. Toutefois, la région de Bâle, véritable bastion de l'industrie pharmaceutique suisse, a largement dépassé les autres régions en la matière, en récoltant CHF 438 millions en 2020.

2020, une année à succès pour les entreprises biotechnologiques de Suisse occidentale

Basé à St-Sulpice (canton de Vaud), le leader mondial de la médecine basée sur les données SOPHiA GENETICS a bouclé un tour de financement de $ 110 millions en 2020. Cela a permis à la société de franchir la prochaine étape de son expansion, en se concentrant sur la capacité à soutenir la demande clinique et biopharmaceutique croissante en matière de médecine guidée par les données dans le monde entier.

Spécialisée dans les conjugués anticorps-médicaments (ADC) pour le traitement des cancers solides et sanguins, la société lausannoise ADC Therapeutics a engrangé $ 470 millions grâce à son introduction au Nasdaq.

Spécialisée dans le traitement des maladies auto-immunes par le rétablissement d'une tolérance immunitaire normale, la société Anokion, basée à Ecublens, a lancé la première étude sur l'homme pour son produit ANK-700, destiné au traitement de la sclérose en plaques.

Un écosystème des sciences de la vie attrayant, dynamique et en perpétuelle croissance

La Suisse occidentale compte de nombreuses et prestigieuses entreprises spécialisées dans les sciences de la vie. Cette région dynamique constitue la « Health Valley », un réseau dense d'environ 1'000 entreprises, 27'000 professionnels, 5'000 chercheurs et scientifiques, 39 universités et instituts de recherche, 500 laboratoires de haute technologie et 50 organismes de soutien à l'innovation, qui collaborent tous au développement du domaine des sciences de la vie.

Par exemple, en 2020, le fabricant allemand de médicaments Merck a investi CHF 270 millions dans une nouvelle usine à Corsier-sur-Vevey, et a conclu un contrat de plus de EUR 900 millions avec la société lausannoise Debiopharm.

Selon Christiane von der Eltz, General Manager et Managing Director de Merck Suisse : « La Suisse offre des conditions attrayantes et stables pour les entreprises internationales et constitue l'un des sites les meilleurs et les plus innovants d'Europe pour la biotechnologie. Elle occupe une position politique et commerciale unique qui peut être avantageuse pour les entreprises de biotechnologie, tout en assurant des connexions solides avec les marchés mondiaux. Des infrastructures modernes, une qualité de vie élevée et l'accès à des employés hautement qualifiés contribuent à créer des conditions extrêmement favorables à une industrie biotechnologique forte et tournée vers l'avenir en Suisse. Et, chose importante, nous pouvons être sûrs que ces conditions seront maintenues à long terme. »

Dans le canton de Berne, la société biotechnologique CSL Behring, a récemment inauguré une nouvelle usine ultramoderne de fabrication d'immunoglobulines, un investissement d'environ CHF 250 millions. La société a également proposé d'aider les gouvernements du monde entier en mettant à leur disposition son expertise, ses technologies et ses installations pour favoriser le développement rapide et à grande échelle de vaccins et de traitements contre le coronavirus.

Selon Martin Schären, Senior VP et General Manager de CSL Behring AG : « La Suisse joue un rôle important pour notre activité mondiale. Sur le site de Berne, nous sommes le centre d'excellence pour les immunoglobulines (Ig). Les traitements que nous fabriquons sont les principaux moteurs du succès et de la croissance solide de l'entreprise. (...) La R&D alimente la croissance durable de l'entreprise en faisant progresser la science, la technologie et la collaboration au niveau mondial. Chez sitem-insel AG, où nous avons notre centre de R&D à côté de l'Hôpital Universitaire de Berne, nous sommes ravis d'avoir des experts scientifiques si proches de notre site de production. Notre équipe d'environ 70 chercheurs encourage le dialogue entre l'industrie et la recherche universitaire, et favorise le transfert de technologie et la coopération opérationnelle, ainsi que le développement de notre réseau d'alliances stratégiques. (...) De même, notre équipe de Research External Innovation (REI) a entamé une collaboration avec le Biopôle de Lausanne pour offrir des opportunités supplémentaires de R&D et de développement technologique. »

Pour en savoir plus sur les raisons pour lesquelles CSL Behring a choisi la Suisse occidentale, visionnez la vidéo ci-dessous :

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Plus d'informations.