Les conditions météorologiques sur la piste de l’aéroport de Payerne étaient excellentes vendredi matin lorsque SolarStratos est sorti du hangar pour son premier envol. Le pilote d’essais Damian Hischier a effectué un vol d’une durée de 7 minutes, à une hauteur de 300 mètres, avant de se poser et de regagner sa base. Cette première sortie dans les airs s’est parfaitement déroulée. L’équipe technique de SolarStratos va maintenant poursuivre les tests et réaliser d’autres vols, plus longs et plus hauts.

L’initiateur de ce projet visionnaire, Raphaël Domjan, est très satisfait du comportement de l’avion. Avec SolarStratos, il vise à démontrer le potentiel des énergies renouvelables et l’importance de l’efficacité énergétique : « Les véhicules électriques et solaires comptent parmi les grands défis du 21ème siècle. Notre avion, qui pourra voler à une altitude de 25’000 mètres, ouvre une porte sur une aviation électrique et solaire, à haute altitude, ce qui n’a encore jamais été tenté auparavant. Seuls les vols pourront nous montrer les limites de l’avion. Le « saut de puce » d’aujourd’hui est une étape importante », explique-t-il dans un communiqué.

SolarStratos a pour but de devenir le premier avion solaire avec pilote à pénétrer la stratosphère. La préparation de l’avion et de l’équipe pour le vol stratosphérique, ainsi que les premiers vols avec la combinaison spatiale, auront lieu en 2018. Les premiers vols commerciaux sont prévus à l’horizon 2020.