Retour aux actualités

Le CERN et l’EPFL pourraient révolutionner l’avenir du traitement du cancer

mardi 27 octobre 2020

© CERN

Le projet de recherche doctorale GaToroid, mené conjointement par le CERN et l’EPFL, a abouti à la conception d’une nouvelle machine permettant d’utiliser une technique de pointe pour traiter le cancer : l’hadronthérapie.

En 2017, Enrico Felcini commence son doctorat en supraconductivité appliquée sous la supervision de Bertrand Dutoit, responsable du groupe de supraconductivité appliquée de l’EPFL. Trois ans plus tard, il est le co-créateur d’une nouvelle conception de portique, basée sur des aimants supraconducteurs, qui pourrait changer l’avenir du traitement du cancer.

L’hadronthérapie est la première radiothérapie à utiliser des particules chargées pour délivrer une dose très précise dans une tumeur. Contrairement à la radiothérapie conventionnelle, les tissus environnants sont moins irradiés, ce qui peut limiter les effets secondaires et éviter le développement de métastases.

Toutefois, un hadron étant composé de particules chargées, un champ magnétique est nécessaire pour garantir qu’il atteigne la zone visée dans le corps du patient. Cela requiert un assemblage complexe d’aimants dans de gigantesques machines.

GaToroid permettrait de réduire non seulement la taille des machines d’hadronthérapie, mais aussi leur complexité. L’idée de cette recherche commune entre des institutions du canton de Vaud et de Genève est de rendre l’hadronthérapie davantage accessible avec des machines qui n’ont plus la taille d’un immeuble de quatre étages.

Une région aux installations de recherche de premier ordre

Bertrand Dutoit souligne les avantages de travailler dans une région avec des installations de recherche de premier ordre. « Avoir le CERN aussi proche est une fantastique opportunité de collaboration pour l'EPFL. Enrico a eu accès à des scientifiques de premier plan ainsi qu’à l'équipe de l'atelier technique où il a pu développer le système qu'il a conçu et calculé. »

Le premier modèle de démonstration est en cours de fabrication. Ses dimensions ont été divisées par trois, mais l’objectif est de créer une machine à dimension réelle au cours de la prochaine décennie.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Plus d'informations.