S’il y a une chose que nous avons apprise de la pandémie de COVID-19, c’est que se laver les mains régulièrement est le moyen le plus efficace de limiter la transmission des virus et des bactéries. L’entreprise cleantech suisse Smixin a mis au point un système de lavage des mains innovant, alliant hygiène et durabilité.

La pandémie actuelle a fait ressortir l’importance critique d’une bonne hygiène des mains pour prévenir la propagation des agents pathogènes. Smixin, une entreprise basée à Bienne, dans le canton de Berne, a révolutionné le lavage des mains avec une solution qui permet de réduire de 90% la consommation d’eau, tout en garantissant un niveau d’hygiène élevé.

Économies de temps et d’eau

Le système de lavage des mains intelligent tout-en-un de Smixin utilise des capteurs infrarouges pour détecter la présence des mains. La solution d’eau et de savon aérée est ensuite distribuée, ce qui garantit un rapport eau-savon parfait à chaque fois. L’opération se fait sans contact, ce qui élimine le risque de transfert de virus vers et depuis les robinets, les distributeurs de savon et autres surfaces.

Grâce à la technologie brevetée de Smixin, un lavage de mains nécessite un décilitre d’eau. Un robinet classique en utilise en moyenne 1,2 litre, à condition de veiller à fermer le robinet lorsqu’on se frotte les mains. Smixin permet d’économiser 90 % d’eau et jusqu’à 60 % de savon, mais aussi du temps : l’opération ne prend que 10 à 12 secondes, contre plusieurs minutes pour se laver correctement les mains de manière traditionnelle.

Réduire le risque d’une pandémie

Smixin est membre du Partenariat mondial pour le lavage des mains. Dans le cadre de ses efforts de sensibilisation, la société participe à une recherche menée par le Massachusetts Institute of Technology, l’Université de Berkeley et l’Université de Chypre. Les résultats préliminaires de l’étude prouvent que le comportement en matière d’hygiène des mains dans les aéroports et la propagation des maladies infectieuses dans le monde sont étroitement liés. Se laver les mains correctement lors des voyages aériens semblerait réduire le risque de pandémie de 69 %.