Retour aux actualités

En pleine pandémie, la Suisse occidentale se montre résiliente et confirme son attractivité avec 85 implantations d’entreprises étrangères en 2020. La Suisse reste une valeur sûre pour les investisseurs internationaux et les perspectives sont encourageantes

mardi 30 mars 2021

  • La Suisse occidentale performe avec 85 nouvelles implantations en 2020, originaires d’une vingtaine de pays. La France reste le principal pourvoyeur d’investissements
  • Les restrictions de voyage ont prétérité les porteurs de projets et ont eu un impact fort sur le nombre de visites d’évaluation et d’implantations
  • Un pipeline de projets solide permet d’être relativement confiant pour 2021, malgré le contexte incertain et une baisse du nombre d’investissements directs étrangers à l’échelle globale
  • Le GGBa poursuit son approche sectorielle ciblée et accélère sa stratégie de digitalisation

 

Lausanne, le 30 mars 2021 – Le Greater Geneva Bern area ainsi que les promotions économiques des six cantons-membres ont contribué, en 2020, à l’implantation de 85 nouvelles sociétés en Suisse occidentale (79 en 2019). Dans un contexte particulièrement incertain, la région se montre résiliente et confirme son attractivité avec des perspectives encourageantes et cela malgré un fort recul du nombre de visites d’évaluation (93 sociétés contre 245 en 2019).

« En comparaison à d’autres régions, la Suisse occidentale s’en sort plutôt bien », indique Thomas Bohn, directeur du GGBa. « Nous avons bien évidemment été fortement impactés par la crise, mais force est de constater que la Suisse, avec son économie solide, constitue, encore plus qu’avant, une valeur sûre pour bon nombre d’investisseurs internationaux ».

Le GGBa, outil de promotion de la Suisse occidentale à l’international

Le GGBa, qui a fêté ses 10 ans en 2020, a pour mission la promotion du territoire, la prospection d’investissements et l’intelligence économique. Il compte une douzaine de représentants à travers le monde et une équipe de cinq personnes basées à Lausanne.

« Les soutiens importants de la Confédération et des cantons de Suisse occidentale ont permis de contenir l’impact de la crise et de préserver les fondamentaux du pays avec, comme corollaire, une stabilité relative qui influence positivement les décisions des investisseurs internationaux, précise Olivier Curty, Conseiller d’Etat fribourgeois et Président du GGBa pour 2020-2021. En offrant des conditions-cadres attractives et une certaine prévisibilité, la Suisse occidentale sort ainsi du lot. Les chiffres 2020 sont réjouissants et le pipeline de projets augure de belles réussites en 2021 ».

Le GGBa a ainsi continué en 2020 à concentrer ses efforts sur un certain nombre de secteurs-cibles, en particulier les sciences de la vie, les drones, les fintechs ou encore l’agro-alimentaire. Avec des initiatives comme Energypolis, la Trust Valley ou encore la Food & Nutrition Valley, la région dispose d’atouts forts et d’écosystèmes dynamiques réceptifs à l’intégration de sociétés venant renforcer le tissu économique local.

En 2020, le GGBa a fortement développé ses activités de communication digitale. De nombreuses activités de promotion ont eu lieu via des webinaires sur divers sujets comme les drones, la biopharma, la cybersécurité ou encore la blockchain. Ces actions ont eu l’innovation comme fil rouge, et ont non seulement permis de renforcer la visibilité de la région et d’identifier des projets d’investissements, elles ont également permis d’initier des relations d’affaires prometteuses.

Quelques exemples de nouvelles implantations en cours d’année :

  • Tiffin Metal Products, société américaine fondée en 1903 qui développe et produit des solutions métalliques sur mesure, a choisi Fribourg pour sa première implantation hors USA
  • ORamaVR, entreprise grecque spécialisée dans la formation chirurgicale par réalité virtuelle, a relocalisé son siège à Genève pour collaborer avec diverses institutions dont l’Inselspital
  • Groupe Inula, laboratoire belge d’aromathérapie scientifique et médicale, s’est implanté à Berne pour couvrir l’ensemble du marché suisse
  • Kerquest, start-up française dans l’IOT, s’est implantée à Neuchâtel au sein de Microcity pour se rapprocher du secteur horloger

Un contexte international difficile, mais des perspectives encourageantes

Fort d’un réseau solide, expérimenté et motivé, le GGBa a continué à remplir ses missions sans disruption, malgré un contexte particulièrement défavorable et imprévisible.

Le pipeline de projets s’est renforcé et 2021 devrait être dans la continuité de 2020. Les perspectives sont prometteuses, avec plusieurs investissements annoncés dans les secteurs-clés de l’économie de la région, mais la crise sanitaire et économique devrait continuer à impacter bon nombre de projets, en particulier extra-européens.

Malgré la cherté du franc, le modèle suisse et le « Swiss Made » sont toujours très porteurs. Il convient néanmoins que la Suisse clarifie au plus vite sa relation avec l’Union Européenne, notamment concernant la règlementation relative aux dispositifs médicaux de manière à continuer à attirer et à retenir les entreprises les plus innovantes.

Annexe

Rapport annuel 2020 disponible ici: https://annual-report-2020.ggba-switzerland.ch/

À propos du GGBa

Créé en janvier 2010, le Greater Geneva Bern area (GGBa) regroupe les cantons de Berne, Fribourg, Vaud, Neuchâtel, Genève et du Valais. Le GGBa a pour mission d’attirer durablement des entreprises étrangères susceptibles de renforcer les pôles de compétences prioritaires de Suisse occidentale et d’encourager la création d’emplois à haute valeur ajoutée. Le GGBa génère des projets d’implantation par le biais de sa prospection à l’étranger et remet ces projets à ses cantons-membres chargés de les concrétiser.

Renseignements et personnes de contact

 

Télécharger le communiqué de presse

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Plus d'informations.