Retour aux actualités

Des chercheurs de Berne et de Genève récompensés pour leurs recherches sur le cancer de l’ovaire

jeudi 9 juin 2022

Cette prestigieuse bourse récompense la grande qualité de la recherche collaborative sur le cancer de l'ovaire à Berne et à Genève. | © Université de Berne

Des scientifiques de Berne et de Genève ont reçu une bourse conjointe des « Congressionally Directed Medical Research Programs » pour leur projet sur le cancer des ovaires.

Les « Congressionally Directed Medical Research Programs » (CDMRP) américains accordent des subventions au nom du ministère américain de la défense (DoD) pour soutenir des projets de recherche médicale dans le cadre de 18 programmes biomédicaux. Chaque programme de recherche est axé sur l'élimination ou la guérison d'une maladie, d'une affection ou d'une blessure particulière, et a un impact majeur sur la qualité de vie des rescapés.

Par conséquent, ses programmes de recherche médicale soutiennent à la fois la recherche fondamentale et la recherche appliquée dans divers domaines de la médecine, comme la recherche sur le cancer de l'ovaire dans le cadre de son programme Ovarian Cancer Research. Les chercheurs postulent pour ces bourses dans le cadre d'un processus hautement compétitif. Ainsi, des chercheurs de l'Université de Berne, de l'Université de Genève et de l'Hôpital Universitaire de Genève ont été récompensés par une bourse commune pour leur projet sur le cancer de l'ovaire.

Il s'agit du seul programme de recherche fédéral américain consacré à cette maladie mortelle et l'un des prix les plus prestigieux dans le domaine du cancer de l'ovaire. Outre les deux prix décernés à Berne et à Genève, un troisième prix a été attribué à un chercheur de l'Hôpital Universitaire de Lausanne (CHUV).

Une reconnaissance de la grande qualité de la recherche collaborative sur le cancer à Berne et à Genève

« Il s'agit d'un remarquable succès car, au cours des dix dernières années, une seule autre bourse du Ovarian Cancer Research Program a été accordée à un scientifique européen », a déclaré Prof. Brigitte Galliot, vice-rectrice à la recherche de l'Université de Genève.

« Les groupes bernois et genevois ont travaillé ensemble de manière remarquable dans la lutte contre le cancer de l'ovaire. Je suis très heureux qu'ils aient obtenu cette bourse très compétitive », a déclaré Prof. Hugues Abriel, vice-recteur à la recherche de l'Université de Berne.

Parmi les sept différents types de bourses, le projet Berne-Genève est une des 12 bourses de recherche qui ont été sélectionnées parmi 95 candidatures. Le projet bénéficiera d'un soutien d'environ USD 878’000 dollars pendant quatre ans.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Plus d'informations.