Deux chercheurs de l'Université de Berne recevront chacun la prestigieuse bourse avancée du Conseil Européen de la Recherche (CER). Leurs projets de recherche seront soutenus à hauteur de 2,5 millions d'euros chacun sur 5 ans.

Jean-Louis Reymond de l'Institut de chimie et de biochimie et Sven Rottenberg de l'Institut de pathologie animale de l'Université de Berne reçoivent chacun une bourse du "Conseil Européen de la Recherche" (ERC), la plus importante agence de financement de la recherche de pointe en Europe.

La mission du CER est de soutenir la recherche fondamentale innovante et la recherche de pointe. Les "Advanced Grants" visent à soutenir des chercheurs d'exception qui ont réalisé des avancées significatives dans leur domaine au cours des dix dernières années dans le cadre de projets révolutionnaires.

Les recherches du professeur Reymond utilisent l'informatique et la microbiologie pour identifier des peptides antimicrobiens efficaces contre les germes multirésistants, recherches qui pourraient contribuer à résoudre le problème de la résistance aux antibiotiques. Le professeur Rottenberg étudie les raisons pour lesquelles certains patients atteints de cancer répondent mieux à la radiothérapie que d'autres. Il a découvert que certaines protéines de réparation dans les cellules tumorales réagissent fondamentalement différemment à la radiothérapie, offrant ainsi de nouvelles options thérapeutiques pour le traitement du cancer.

Berne, un haut lieu de la médecine de pointe

Ces dernières années, les chercheurs de l'Université de Berne ont reçu à plusieurs reprises des subventions du CER (26 au total entre 2007 et 2017), renforçant encore la position du canton de Berne en tant que pôle majeur de la médecine de pointe, notamment dans le domaine des cellules et de la biochimie, entre autres. Cette situation privilégiée a permis à de nombreuses entreprises privées de collaborer sur des projets avec les institutions du canton.