Retour aux actualités

ID Quantique va sécuriser les réseaux de la Corée du Sud

mardi 23 août 2022

La technologie fournie par ID Quantique fera partie du plus grand réseau de cryptographie quantique en dehors de la Chine. | © ID Quantique

Dans le cadre du projet coréen de réseau de distribution de clés quantiques (QKD), la technologie de la société genevoise ID Quantique contribuera à sécuriser le réseau de communication de 48 organisations gouvernementales dans tout le pays.

ID Quantique (IDQ) s'est imposée comme un leader de la cryptographie, de l'instrumentation scientifique et des générateurs de nombres aléatoires à sécurité quantique. En utilisant des algorithmes de pointe, une génération de clés quantiques hautement sécurisée et une distribution de clés quantiques (cryptographie quantique), IDQ garantit que les solutions soient « quantiquement sûres » pour la protection à long terme des données sensibles jusqu'à l'ère quantique et au-delà, lorsque les ordinateurs quantiques rendront vulnérables la plupart des algorithmes de cryptage conventionnels actuels. Ses produits sont utilisés par des gouvernements, des entreprises et des universités dans plus de 60 pays et sur tous les continents.

Plus récemment, IDQ et SK Broadband, une société de télécommunications basée à Séoul et détenue à 100 % par SK Telecom, ont achevé la première phase du projet de réseau QKD coréen, qui couvre 800 km. L'infrastructure du réseau QKD sécurise le réseau de communication de 48 organisations gouvernementales à travers le pays. Il s'agit du plus grand réseau de cryptographie quantique en dehors de la Chine.

SK Broadband et IDQ ont installé la solution de gestion, de configuration et de surveillance des clés la plus avancée pour gérer le routage complexe des appareils QKD pour garantir une connexion point à point fluide, et la souplesse nécessaire pour s'adapter aux réglementations locales spécifiques.

Des technologies cryptographiques suisses pour sécuriser les informations les plus critiques

Le gouvernement coréen était à la recherche d'une solution pour protéger les informations et les communications sensibles entre ses agences gouvernementales les plus sensibles, notamment le ministère de l'Emploi et du Travail, le ministère de l'Économie et des Finances, le ministère de l'Éducation et les administrations locales.

Il prévoyait d'intégrer les réseaux distincts de chaque département en un seul réseau commun afin d'en améliorer l'efficacité opérationnelle, ce qui nécessitait l'utilisation de technologies quantiques, offrant ainsi une sécurité renforcée à long terme.

Après avoir contribué au lancement du premier smartphone quantique grand public, cette nouvelle contribution de la société genevoise ID Quantique contribue à une adoption plus rapide et plus large de la cybersécurité basée sur les systèmes quantiques. La standardisation joue un rôle central dans le développement d’une économie de confiance, car l'adoption de normes industrielles est un signe de la maturité d'une technologie et de l'écosystème qui la soutient.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Plus d'informations.