Retour aux actualités

L’Idiap et InflamAlps s’associent pour accélérer la recherche antibiotique grâce à l’IA

mardi 25 octobre 2022

Avec le projet ABRoad, l’institut valaisan Idiap mettra à profit l’intelligence artificielle pour faciliter la découverte de nouveaux antibiotiques. | © Idiap

Fruit d’un partenariat entre la société pharmaceutique valaisanne InflamAlps et l’institut Idiap, le projet ABRoad vise à accélérer la sélection de sources potentielles d’antibiotiques grâce à l’intelligence artificielle.

Soutenir la découverte de médicaments, la détermination de substances bioéquivalentes et l'identification de nouveaux antibiotiques sont les objectifs du projet ABRoad. Celui-ci est le fruit d'une collaboration entre InflamAlps, une société de R&D pharmaceutique basée à Monthey (canton du Valais), et l'institut de recherche Idiap.

L'identification et la sélection de sources potentielles de substances antibiotiques, qui peuvent ensuite être validées sur le plan expérimental, nécessitent l'interprétation de littérature scientifique à grande échelle. Compte tenu de la taille du corpus scientifique en question, la tâche peut être considérable. Grâce aux progrès récents du traitement du langage naturel, il est désormais possible d'automatiser des parties importantes de ce processus par lequel les sources d'antibiotiques sont sélectionnées.

L'objectif principal du projet ABRoad sera de concevoir une infrastructure logicielle de traitement du langage naturel (NLP). Cette infrastructure aidera ensuite à la découverte de données biomédicales en facilitant l'analyse de grandes bases de données textuelles scientifiques, telles que des articles et des brevets, ainsi que le développement d'un modèle permettant de comparer des formules chimiques dans leur contexte textuel. Le projet devrait démarrer à l'automne 2022.

Une technologie transposable pour une recherche pharmaceutique moins onéreuse

En utilisant des méthodes de pointe développées par l'Idiap, notamment dans le domaine de l'inférence en langage naturel (NLI), le projet a pour ambition de développer une plateforme d'interprétation textuelle avancée. Pour soutenir efficacement la découverte biomédicale, le projet doit prendre en compte les inférences dans les contenus qu'il analysera.

« Ces dernières années, les techniques ont évolué de façon spectaculaire pour permettre l'interprétation de données textuelles à grande échelle. Avec ABRoad, nous allons démontrer leur valeur en optimisant le processus de découverte d'antibiotiques », a expliqué André Freitas, chef du groupe de recherche Reasoning & Explainable AI à l'Idiap.

L'infrastructure logicielle développée pour le projet ABRoad est une véritable preuve de concept de l'application des méthodes contemporaines de traitement du langage naturel et donnera un élan stratégique aux entreprises biomédicales du Valais et d'ailleurs. Le projet confirme également le positionnement du canton du Valais comme référence nationale dans le domaine du traitement du langage naturel.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Plus d'informations.