Retour aux actualités

GeNeuro lève EUR 6 millions pour son traitement de la sclérose en plaques

mercredi 21 juillet 2021

© Shutterstock

GeNeuro, une société biopharmaceutique basée à Genève qui développe de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives, a levé EUR 6 millions par le biais d’un placement privé.

Privilégiant une approche novatrice pour le traitement de maladies auto-immunes en cherchant à bloquer les mécanismes suspectés de participer à leur apparition et à leur développement, GeNeuro développe des traitements sûrs et efficaces contre les troubles neurologiques et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques.

La technologie de GeNeuro fonctionne en neutralisant les facteurs de causalité enregistrés par les HERV (rétrovirus endogènes humains), qui représentent 8 % de l'ADN humain. La société, dont le siège est à Genève et qui dispose d'installations de R&D à Lyon, en France, possède les droits sur 17 familles de brevets protégeant sa technologie.

La biotech a annoncé les résultats de ses études cliniques CHANGE-MS et ANGEL-MS sur son médicament candidat temelimab pour la sclérose en plaques. L'étude, menée au Karolinska Institutet de Stockholm, a confirmé la sécurité et l'efficacité du temelimab sur les marqueurs IRM de l'inflammation et de la neurodégénération.

Ces résultats plaçant le temelimab dans une position unique pour lutter contre la neurodégénération dans la sclérose en plaques, GeNeuro a pu lever EUR 6 millions par le biais d'un placement privé.

Ce montant permettra principalement à la société de financer ses opérations et de prolonger sa disponibilité financière jusqu'à la fin de 2022 afin de faciliter la planification de la phase 3 et les discussions de partenariat pour le temelimab.

Jesús Martin-Garcia, CEO de GeNeuro, déclare que : « le capital permettra également de soutenir la poursuite de la recherche préclinique sur le potentiel du temelimab pour les patients post-COVID atteints d'affections neuropsychiatriques, notamment grâce aux partenariats avec le CIRI (Centre International de Recherche en Infectiologie, France) et la Fondation FondaMental, qui cherchent à accélérer le développement de solutions diagnostiques et thérapeutiques. »

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Plus d'informations.