Genève accueille le CyberPeace Institute, un organisme ayant pour but d’assister des communautés vulnérables, de prôner la transparence et de participer aux discussions internationales concernant les comportements dans le cyberespace.

Dans le cadre d’une nouvelle initiative visant à sécuriser le cyberespace, le CyberPeace Institute a trois missions. La première est de coordonner les efforts de rétablissement pour les victimes de cyberattaques les plus vulnérables. La deuxième est de faciliter les analyses, recherches et enquêtes collectives sur les cyberattaques, y compris l’évaluation des dommages. Et la troisième est de prôner des comportements positifs et responsables dans le cyberespace, en faisant notamment progresser l’adhésion aux lois et aux règles internationales.

Le CyberPeace Institute se déploiera en parallèle à la Swiss Digital Initiative, annoncée début septembre à Genève. Cette fondation, qui réunit notamment Microsoft, Crédit Suisse, Google, Huawei, Ringier et Swisscom, vise à créer les bases d’un web plus sûr.

Genève, centre mondial des régulations liées à Internet

L'implantation du CyberPeace Institute à Genève s'inscrit dans la droite ligne des Geneva Digital Talks, une initiative lancée en 2017 par les autorités genevoises afin de positionner le canton en tant que centre mondial de régulation des technologies liées à Internet.

« Genève est le centre de gouvernance mondiale le plus actif de la planète », explique Pierre Maudet, conseiller d'Etat genevois chargé du développement économique. « Son approche pluridisciplinaire et la présence d'un réseau d'acteurs locaux, internationaux, publics, privés et académiques particulièrement dynamique fera toujours la différence. »