La multinationale Hewlett Packard Enterprise a choisi Meyrin pour l’ouverture de son laboratoire sur l’Internet des Objets ainsi qu’un incubateur pour des start-up de la région.

Après Houston et Singapour, Genève sera le troisième centre IoT (Internet of Things, Internet des Objets en français) de HPE au niveau mondial. Situé dans un nouveau bâtiment que possède la multinationale à Meyrin, il doit permettre à des industriels de venir tester de nouvelles solutions, de découvrir comment ils peuvent numériser leurs processus et d’effectuer des tests avec des ingénieurs de HPE.

« Le but est d’attirer ici des partenaires de toute l’Europe pour déployer plus rapidement encore nos solutions IoT », explique Carlo Giorgi, directeur de HPE pour la Suisse.

Un nouvel incubateur à start-up

« Les liens entre la multinationale et le canton sont demeurés extrêmement forts », se réjouit Daniel Loeffler, secrétaire général adjoint au Département cantonal de la sécurité et de l’économie. « La multinationale continue à investir ici et fait même désormais plus que cela en lançant un incubateur pour des start-up. Cela permet de solidifier l’écosystème d’innovation que nous créons ici, en créant aussi des ponts avec ce qui se fait au CERN tout proche. »

L’Internet des Objets est en pleine expansion au niveau mondial. Tous les objets, des voitures aux machines-outils, en passant par des tuyaux de raffinerie et des composants d’avion, deviennent connectés. La société américaine de recherche Gartner estime que d’ici à 2020, plus de 20 milliards d’objets seront ainsi connectés à internet.