La start-up valaisanne KeyLemon, spécialisée dans la reconnaissance faciale 3D, a été acquise par le groupe autrichien ams, principal fabricant de capteurs 3D pour Apple. Elle conservera son siège, sa direction et son équipe R&D en Suisse.

Le producteur autrichien de semi-conducteurs ams a annoncé en février l’acquisition de la start-up suisse KeyLemon. Le géant technologique souhaite faire de la jeune pousse son centre de recherche et de développement pour ses activités de biométrie, afin de se positionner en tant que leader dans le domaine de l'authentification faciale 3D. Le siège, la direction et les 14 collaborateurs de KeyLemon seront ainsi maintenus à Martigny, dans le canton du Valais, où la société a été fondée en 2008.

Basée sur une technologie de reconnaissance faciale développée par l’institut Idiap, KeyLemon a débuté en tant que projet dans le cadre du programme « Business eXperience » de la HES-SO Valais Wallis. La start-up a rapidement intégré l’incubateur de la Fondation The Ark, ce qui lui a permis de rendre sa technologie plus robuste et compétitive.

« Les acteurs valaisans du soutien à l’innovation ont clairement permis à notre start-up de démarrer, de grandir, de se crédibiliser et, finalement, de pouvoir jouer dans la cour des grands. Et il est possible d’innover et de créer des solutions technologiques de pointe en Valais : nous en sommes la preuve », résume Gilles Florey, CEO et co-fondateur de KeyLemon.

En 2013, Debiopharm et Swisscom avaient pris une participation dans la start-up suisse, lors d'une levée de 1,5 million de francs. Au sein de la multinationale ams, KeyLemon pourra poursuivre sa croissance.

KeyLemon développe des solutions complètes de reconnaissance faciale, qui vont de l'entrainement complexe de réseaux de neurones à l'implémentation d'applications d'authentification utilisées dans les téléphones portables, les voitures et d’autres objets du quotidien.