Retour aux actualités

La start-up bernoise SurgeonsLab améliore la précision des microchirurgies

mardi 2 juin 2020

SurgeonsLab a développé un simulateur microchirurgical 4D qui sert d’outil de formation préopératoire pour les chirurgiens, leur permettant de pratiquer plusieurs fois les procédures chirurgicales avant d’opérer un patient.

Les structures neurovasculaires sont extrêmement sensibles aux troubles mécaniques, et les interventions chirurgicales peuvent laisser des séquelles considérables si elles ne sont pas effectuées correctement. Mais comment les neurochirurgiens se préparent-t-ils pour leurs interventions ?

La start-up suisse SurgeonsLab utilise la technologie de pointe plutôt que les modèles humains et animaux, qui sont actuellement la norme. Elle a mis au point un appareil qui simule une neurochirurgie en quatre dimensions (dans l’espace et dans le temps), permettant aux chirurgiens de pratiquer dans des conditions réelles sans exposer les patients à aucun risque. Les modèles physiques utilisés dans le simulateur sont spécifiques au patient et compatibles avec le flux de travail clinique existant dans tout hôpital. Le prototype entièrement fonctionnel de SurgeonsLab a déjà été validé par 25 neurochirurgiens dans le monde entier. La société se concentre actuellement sur l’acquisition de clients, l’exploration du marché et la mise à l’échelle de l’unité de production.

SurgeonsLab est une spin-off du Centre ARTORG de recherche en ingénierie biomédicale de l’Université de Berne. Le centre ARTORG est un département d’ingénierie au sein d’une faculté de médecine – une configuration unique en Europe et en dehors des États-Unis – où des ingénieurs, des informaticiens, des spécialistes des matériaux et des sciences de la vie, des cliniciens et des biologistes travaillent main dans la main.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'exprérience utilisateur. Plus d'informations.