Selon une analyse comparative menée par BAK Economics, la qualité des brevets déposés par les institutions du Domaine des EPF est très élevée.

Les institutions du Domaine des EPF, dont fait partie l’EPFL dans le canton de Vaud, génèrent des innovations qui profitent à l’économie et à la société tout entière grâce à un transfert de savoir et de technologie efficace. Ainsi, en 2017, elles ont conclu 505 nouveaux contrats de collaboration avec l’industrie et différentes PME, créé 48 spin-off et déposé 206 brevets.

Selon une analyse comparative menée à l’échelle nationale et internationale par la société BAK Economics, un tiers des brevets examinés sont de classe mondiale, ce qui place le Domaine des EPF au troisième rang dans le monde et lui permet de se hisser à la tête du classement en Suisse.

Un rôle majeur dans le transfert de savoir et de technologie

Dans chacune des technologies retenues pour l’analyse, ces brevets appartiennent aux 10% de brevets les mieux classés à l’échelle internationale. Les brevets déposés par les institutions du Domaine des EPF occupent donc la troisième place du classement mondial, avec pour principaux points forts les drones, les technologies de sécurité et l’énergie photovoltaïque. Le Domaine des EPF travaille étroitement avec les acteurs économiques et les établissements de recherche, des coopérations qui ont débouché sur 376 brevets communs. Il a par ailleurs participé à différents projets, qui ont généré 479 brevets supplémentaires appartenant exclusivement aux entreprises ou établissements partenaires.