Alors que les infections par le COVID-19 se multiplient, le leader mondial des biotechnologies CSL a proposé d'aider les gouvernements du monde entier en prêtant son expertise, ses technologies et ses installations pour soutenir le développement rapide et à grande échelle de vaccins et de traitements contre le coronavirus.

CSL étudie actuellement le développement d'un sérum hyper-immune qui pourrait être dérivé du plasma sanguin de personnes qui se sont guéries du coronavirus. Une fois qu'un nombre adéquat de patients guéris aura été identifié, CSL pourrait commencer à collecter leur plasma et à créer un sérum hyper-immune enrichi d'anticorps COV-19 à utiliser comme traitement.

Bien que CSL ne travaille pas directement sur un vaccin contre le coronavirus, les scientifiques de la société sont disponibles pour consulter et collaborer avec d'autres équipes. De plus, CSL a élargi son offre sur sa technologie exclusive d'adjuvant Seqirus. Seqirus, l'un des plus grands fournisseurs mondiaux de vaccins antigrippaux, apporte déjà son soutien à des équipes de recherche sur les vaccins contre les coronavirus et est en pourparlers avec des gouvernements et des organismes de santé mondiaux à but non lucratif sur son éventuelle utilisation dans d'autres projets.

L'activité principale de la société est le développement et la fabrication à grande échelle de thérapies à base de plasma, de protéines recombinantes et de vaccins antigrippaux. CSL Behring, une des entreprises de CSL, est le plus grand fournisseur mondial de thérapies à base de plasma pour les maladies chroniques et mortelles, telles que l'hémophilie et l'immunodéficience primaire.

Avec un récent investissement de 250 millions de francs suisses dans l'extension de ses capacités de production dans le canton de Berne afin de répondre à la forte demande de ses produits d'immunoglobulines vitales, l'expertise et l'infrastructure de CSL Behring pour la collecte de plasma sont indéniables. Cela pourrait permettre à l'entreprise de produire rapidement des traitements hyper-immunes contre le coronavirus.