ACG Inspection a choisi le site scientifique et technologique Y-Parc à Yverdon pour son siège européen. L’entreprise devra à terme occuper une cinquantaine d'employés, pour un investissement de 5 millions de francs après trois ans.

ACG Inspection s'occupe en particulier de la traçabilité des produits pharmaceutiques, avec des nouvelles technologies permettant aux fabricants de respecter la réglementation en matière de contrefaçons. D’ici peu, la blockchain doit permettre de soutenir ces efforts de sécurisation. Le contrôle des emballages et la vérification des capuchons sur les flacons sont aussi des axes de développement pour l’entreprise indienne.

« L'objectif est de créer un centre d'excellence pour la vente, les services, la recherche et le développement (R&D), en employant notamment des ingénieurs qualifiés et en profitant de la proximité de plusieurs sociétés pharmaceutiques et des hautes écoles dans la région », explique François Bangerter, responsable des ventes pour l'Europe de la société.

Un renforcement du secteur des sciences de la vie

Pour Y-Parc, l’arrivée d’ACG Inspection représente un « renforcement de son secteur des sciences de la vie ». Le parc, basé à Yverdon, héberge quelque 170 entreprises, pour environ 1’580 emplois.

Uniquement dans le canton de Vaud, la « Health Valley » compte près de 400 sociétés et un total de 20'000 emplois. La main-d’œuvre qualifiée, la fiscalité et la situation géographique ont joué un rôle clé dans la décision d’ACG Inspection de s’installer en Suisse occidentale.

ACG Inspection est une des quatre unités du groupe ACG, basé à Mumbai, qui emploie quelque 5’000 personnes dans le monde. Le groupe est spécialisé dans la fabrication et la conception de solutions de conditionnement pour l'industrie pharmaceutique. En 2017, son chiffre d'affaires a atteint 420 millions de francs.