Depuis la première machine à tricoter entièrement électronique au monde, inventée en 1979, Steiger n’a cessé d’innover dans la conception de tricoteuses industrielles. L’entreprise a récemment développé des machines qui tricotent des produits en trois dimensions.

Steiger développe et produit des machines à tricoter rectilignes pour la mode, le médical et l’industrie. Créée en 1949 en France, c’est à Vionnaz, dans le canton du Valais, que l’entreprise a établi ses quartiers en 1963. Aujourd’hui, l’entreprise exploite deux sites, l’un en Suisse et l’autre en Chine, avec une cinquantaine d’employés des deux côtés. Grâce à des innovations constantes, Steiger a su assurer sa croissance et s’imposer comme leader mondial pour les applications médicales et orthopédiques, alors que la quasi-totalité de la production textile a quitté l’Europe pour l’Asie dans les années 2000. Dans une interview avec le quotidien suisse L’Agefi, son CEO, Pierre-Yves Bonvin, illustre l’importance du site suisse et présente sa dernière innovation : une machine à tricoter en 3D.

Des coûts de fabrication compétitifs

« Prenons le cas d’un pull, » explique-t-il. « Une machine traditionnelle tricote en deux dimensions des panneaux séparés, à savoir l’avant du pull, l’arrière, les manches. Ces pièces sont ensuite assemblées manuellement lors d’une opération de vingt-cinq minutes appelée confection. Grâce à notre innovation, pour le même pull, notre machine tricote en parallèle trois tubes de diamètres différents: le corps au milieu et les deux manches de chaque côté. Arrivée au niveau des aisselles, la machine va réunir les trois tubes et continue à tricoter les épaules et le col. Le pull sort de la machine quasiment terminé. Cette dernière permet donc de limiter à moins de cinq minutes l’opération de confection et de rendre le pull compétitif par rapport à un prix asiatique. »

Leader mondial pour les applications médicales

Steiger a adapté le tricotage en trois dimensions pour les applications orthopédiques et médicales dans le traitement des grands brûlés : « Nous avons développé une solution digitale qui permet l’installation d’un scanner dimensionnel dans un hôpital. Le membre du patient atteint de brûlure au troisième degré est scanné. Les dimensions sont envoyées par le médecin sur notre soft de programmation graphique de la machine, à travers une application web développée par Steiger et en moins de quarante-huit heures notre solution permet de retourner ce pansement sur mesure au client, » ajoute Pierre-Yves Bonvin.

Tricoter des avions

Pour le monde de l’industrie, Steiger tricote des fibres hautes performances comme la fibre de verre et la fibre de carbone. « Notre machine tricote en trois dimensions une préforme qui est ensuite enduite de résine et déposée dans un moule. Nous sommes capables d’offrir une solution industrielle pour produire des pièces complexes ultralégères et ultrarésistantes, » indique Pierre-Yves Bonvin. L’entreprise a été sélectionnée pour tricoter des pièces de l’avion solaire Solarstratos, qui volera à plus de 25'000 mètres d’altitude.