Cinq institutions suisses figurent dans le classement de Reuters sur les universités les plus innovantes d'Europe. L'EPFL est classée cinquième.

Les deux écoles polytechniques fédérales de Suisse se sont classées parmi les dix premières du classement Reuters 2019 des universités les plus innovantes d'Europe, qui "identifie et remercie les établissements d'enseignement qui font le plus pour faire avancer la science, inventer de nouvelles technologies et alimenter de nouveaux marchés et industries".

L'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) s'est classée cinquième et l'Université de Zurich et l'Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (EPFZ) neuvième et dixième respectivement.

50 ans d’innovation

Des chercheurs de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) ont mis au point un matériau composite de pointe qui peut se réparer facilement après un dommage et qui pourrait aider les entreprises à économiser des milliards en frais de réparation. Il s'agit d'une résine renforcée de fibre de verre qui contient un agent de réparation incorporé dans le matériau composite ; lorsqu'il se fend, les équipes de réparation peuvent simplement chauffer le matériau, ce qui active l'agent de réparation, le faisant couler dans la fissure et réparer les dommages sans modifier les propriétés initiales du matériau. Selon les chercheurs, il pourrait être particulièrement utile pour la construction d'éoliennes, dont le coût total annuel d'entretien global est estimé à plus de 13 milliards de dollars.

D'autres chercheurs de l'EPFL travaillent avec la multinationale automobile Nissan, également située dans le canton de Vaud, pour développer une technologie qui permettra aux voitures intelligentes de détecter les signaux du cerveau et de faciliter le processus de conduite. Dans le cadre de ce projet conjoint, l'équipe a réussi à lire les signaux cérébraux qui indiquaient quand un conducteur était sur le point d'accélérer, de freiner ou de changer de voie - des informations qu'un véhicule pourrait utiliser pour anticiper les mouvements et faciliter les manœuvres ultérieures.

Les chercheurs de l'EPFL ont créé 245 start-ups entre 2000 et 2017 (plus d'une par mois en moyenne), et déposé 140 dossiers d'invention et 95 brevets prioritaires en 2017.