La Poste suisse s'est associée au fabricant de drones Matternet pour transporter des échantillons de laboratoire entre deux hôpitaux bernois.

À partir de cet été, des véhicules aériens sans pilote transporteront des échantillons périssables et des médicaments urgents entre l'hôpital de Tiefenau et l’Hôpital universitaire de l’Île à Berne. L'utilisation de drones rendra le transport plus rapide et plus efficace, ce qui permettra aux médecins et aux patients d'économiser du temps par rapport aux coursier sur la route. « Lorsque des échantillons de laboratoire urgents doivent être transportés de A vers B, chaque minute compte et c’est pourquoi cet essai pilote représente pour nous une solution d’avenir, » a expliqué Uwe E. Jocham, Président de la direction du groupe hospitalier de l’Île, dans un communiqué. Le groupe hospitalier de l’Île est le système de prise en charge médicale leader en Suisse. Chaque année, environ 500 000 patients issus de plus de 120 pays y sont soignés.

En mars 2017, la Poste est devenue l'une des premières entreprises au monde à employer des drones pour transporter des échantillons de laboratoire entre deux hôpitaux de Lugano, en collaboration avec le fabricant de drones Matternet. Le bilan a été très positif : le drone a effectué plus de 1000 vols sans incident. Avec ce nouveau projet pilote à Berne, et le lancement d’un troisième prochainement à Zurich, la Poste démontre une fois de plus le rôle de précurseur qu’elle joue dans la logistique des drones.

Rôle pionnier dans la gestion du trafic de drones

La Suisse joue un rôle de pionnier dans l'intégration des drones dans l'espace aérien. En mars 2017, l’organisme de surveillance de la navigation aérienne helvète skyguide a annoncé un partenariat avec AirMap pour développer et déployer le premier système national de gestion du trafic des drones en Europe.