Le HelloMask, le masque chirurgical entièrement transparent mis au point par le Centre EssentialTech de l’EPFL avec la collaboration de l’Empa, va entrer en phase d’industrialisation.

Une protection chirurgicale transparente a été pensée et développée depuis deux ans par le Centre EssentialTech à l’EPFL, en collaboration avec l’Empa (Centre de recherche sur les matériaux de la Confédération). Cette version totalement transparente des masques de protection traditionnels est avant tout développée dans le but d’améliorer la relation entre soignants et patients, notamment pour permettre une meilleure communication et un meilleur décryptage des expressions du visage.

Le matériau utilisé pour la fabrication de ces masques, composé en grande partie de biomasse, est aujourd’hui au point et la start-up HMCARE, qui a été créée pour leur commercialisation, vient de lever un million de francs. Au terme de deux ans de recherches entre l’EPFL et l’Empa, le résultat est une membrane élaborée dans un polymère spécifique, d’une taille identique au matériau des masques traditionnels, laissant passer l’air, mais filtrant virus et bactéries.

Le HelloMask pourrait être Made in Switzerland

Initialement prévue en Asie, la production du HelloMask pourrait se faire en Suisse. La récente pandémie ayant fait exploser la demande en masques chirurgicaux traditionnels, des lignes de production devraient en effet prochainement voir le jour ici. La fabrication des masques de la start-up pourrait s’y insérer. Le CEO de la start-up vaudoise HMCARE est actuellement en négociations avec plusieurs entreprises et services publics.

Financé à ses débuts par une dizaine de fondations philanthropiques, puis par une bourse Innosuisse, le projet HelloMask est avant tout destiné au milieu médical, des dentistes se montrant également intéressés. La start-up n’exclut pas une commercialisation pour le grand public dans un second temps.