Basée à l’Edtech Collider de l’EPFL et à Microcity à Neuchâtel, la start-up MegaVerse utilise l'intelligence artificielle au cœur de sa plateforme d'apprentissage adaptatif.

La plateforme MegaVerse, basée à l’Edtech Collider de l’EPFL à Lausanne dans le canton de Vaud et à Microcity à Neuchâtel, propose des scénarios de sensibilisation en cybersécurité gamifiés, qui seront renouvelés régulièrement, à l’image de saisons de séries télévisées.

La start-up a développé une plateforme B2B de formation puisant dans les mécaniques techniques et psychologiques utilisés dans le jeu et la pédagogie: adaptation, engagement, risque et récompenses, objectif court et long terme. Actuellement en version alpha, la plateforme sera lancée en octobre 2019 avec une dizaine de scénarios réalistes multilingues. L’ambition de MegaVerse sera de proposer sous peu plus de 80 scénarios, dont certains réalisés avec la collaboration de grands noms du secteur de la cybersécurité.

Des enjeux de taille

Selon les dernières statistiques, 80% des attaques contre des entreprises passent par des failles humaines. Le programme de MegaVerse s'adapte ainsi automatiquement au niveau de l'utilisateur et fournit des informations sur l'état actuel de ses connaissances en cybersécurité.

« A notre connaissance, il n’existe pas sur le marché de solution de training en sensibilisation en cybersécurité similaire à la nôtre. Raison pour laquelle certains géants comme Cisco, avec ses 2 millions d’utilisateurs sur leur plateforme, s’y intéresse. C’est ce facteur de différenciation, qui a séduit nos entreprises partenaires, Helvetia, Pictet et un grand groupe horloger, qui veulent appliquer nos scénarios à leurs employés, mais aussi à leurs clients et fournisseurs », explique Cécile Maye, CEO de MegaVerse.

D’après les chiffres américains 2017, en moyenne, les entreprises sont hackées entre 50 et 100 fois par jour. Une attaque coûte 12 millions de dollars, selon le Ponemon Institute Report et pour 65% des PME hackées, cela signifie la faillite dans les 6 mois après l’attaque.