Les scientifiques du Centre de Recherche Nestlé de Lausanne ont développé tous les plats consommés par Bertrand Piccard et André Borschberg à bord de l’avion solaire Solar Impulse.

D’après Nestlé, le plus gros défis que les chercheurs ont dû relever a été de s’assurer que les deux pilotes obtiennent les éléments nutritifs dont ils ont besoin à une altitude de croisière de 8’500 m dans un cockpit non pressurisé et non chauffé. Les produits alimentaires, ainsi que leurs emballages, ont été spécialement conçus pour résister à des températures extrêmes (de ‑40°C à +40°C dans certaines régions) et à des conditions météorologiques très variées. « On a procédé surtout par essais et erreurs. Nous avons testé de nouveaux emballages et de nouveaux aliments pour vérifier leur résistance aux conditions les plus extrêmes », explique Dre Amira Kassis de Nestlé Resarch.

L’autre difficulté a été le stockage des aliments. Puisque l’avion Solar Impulse a le poids d’une voiture familiale, les chercheurs ont dû considérer attentivement le poids de la nourriture et des boissons, y compris les emballages. Et bien sûr, en plus d’être faciles à consommer, compacts et ultralégers, ces produits alimentaires spéciaux doivent aussi être savoureux et réconfortants pour les pilotes.

La première tentative mondiale de tour du globe à bord d’un avion solaire a débuté en mars.