Retour aux actualités

Neural Concept prêt à remplacer la simulation en ingénierie par l’IA

mercredi 23 mars 2022

Pierre Baqué, PDG de Neural Concept, avec sa preuve de concept : un vélo aérodynamique conçu par l'intelligence artificielle. | © 2018 Alain Herzog / EPFL

Suite à une forte augmentation du nombre de clients, la start-up de deep learning Neural Concept a clôturé son tour de financement de série A avec USD 9,1 millions levés.

Neural Concept a mis au point un logiciel de deep learning baptisé "Neural Concept Shape", capable de prédire le résultat de simulations en une seconde seulement. La solution de la spin-off de l'EPFL a déjà été adoptée par des équipes d'ingénieurs de classe mondiale dans des entreprises telles qu'Airbus, Bosch, Safran ou Plastic-Omnium, ainsi que par un certain nombre de groupes technologiques et de compétition automobile.

En octobre 2021, Neural Concept a décroché un prêt Tech Growth de CHF 500'00 auprès de la FIT. Depuis lors, le nombre de ses entreprises clientes a plus que triplé. Au cours de la même période, l'équipe a réalisé une percée majeure en intégrant sa technologie chez des équipementiers automobiles et au sein de chaînes d'outils de conception Tier 1.

À ce jour, Neural Concept a levé USD 9,1 millions lors de son tour de table de série A, mené par Alven avec la participation d'Aster et des investisseurs historiques, CNB et HTGF.

« Il y a deux ans, personne ne pouvait imaginer que la simulation de produits industriels serait à l'avenir remplacée par l'IA. Mais elle arrive plus vite que prévu et la technologie Neural Concept a déjà des années d'avance en termes de prédiction et d'optimisation. Elle permet d'économiser beaucoup de temps et de ressources : un nouveau membre de l'équipe a besoin de deux heures pour apprendre à l'utiliser, alors qu'il fallait auparavant des années pour maîtriser les techniques de simulation. Nous voyons beaucoup de potentiel en dehors de la conception automobile et aérospatiale », explique Charles Letourneur, Managing Partner chez Alven.

Remplacer la simulation de produits industriels par l'IA

L'approche de la start-up, appelée « Engineering Intelligence », réduit le temps nécessaire aux tâches répétitives de simulation numérique, le faisant passer de plusieurs jours à quelques secondes. La rapidité et l'accessibilité de l'outil rendent les équipes plus réactives : elles résolvent généralement les tâches de conception deux fois plus vite qu'auparavant, tout en réduisant jusqu'à 10 fois le besoin de simulations gourmandes en ressources de calcul.

« Grâce à ce nouveau capital, nous allons approfondir notre collaboration avec nos principaux clients et aller plus loin ensemble pour redéfinir et améliorer fondamentalement leurs flux de travail d'ingénierie. Notre plateforme a fait ses preuves auprès de quelques équipes d'ingénieurs de premier plan et les prochaines années seront consacrées à faire de cette révolution une réalité quotidienne pour des centaines d'ingénieurs », explique Pierre Baqué, fondateur et CEO de Neural Concept.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Plus d'informations.