Bien que des montres pour non-voyants soient déjà disponibles sur le marché, leur qualité n’est pas optimale. C’est pourquoi l’Union centrale suisse pour le bien des aveugles (UCBA) a lancé le projet ACUSTICA. Stephan Mörker, responsable du projet, explique dans un communiqué que les problèmes de qualité les agaçaient régulièrement, essentiellement en ce qui concerne la synthèse vocale, le boîtier, le bracelet et la performance de la batterie.

ACUSTICA, c’est la première montre Swiss made pour ce public cible. Développée à Bienne, dans le canton de Berne, par des entreprises horlogères romandes et dessinée par un designer neuchâtelois, elle a été produite à mille exemplaires. L’objectif principal étant améliorer la qualité de vie des personnes qui ne voient plus très bien, plus du tout, ou ne voient ni n’entendent pas.

Montres ACUSTICA. ©UCBA

Particularités de la montre

ACUSTICA est vibrante, parlante avec un processeur de synthèse vocale en quatre langues (français, allemand, anglais et italien), rechargeable, et dispose d’une batterie (qui peut tenir un mois sans avoir à être chargée) et d’un mouvement à quartz. Elle a la particularité d’accentuer les contrastes, permettant aux malvoyants de lire l’heure de manière plus précise. Le débit de l’horloge et le volume peuvent être adaptés au besoin.

Les créateurs d’ACUSTICA ont réussi à faire de cet accessoire indispensable, une montre aux apparences classiques afin que les personnes aveugles, malvoyantes ou sourd-aveugles se fassent moins remarquer et puissent profiter de leur quotidien comme tout le monde.