L’Université de Lausanne (UNIL), l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) se sont associés à Roche pour travailler à la réalisation de projets de recherche, d’étape préclinique, clinique et translationnelle, dans des domaines spécifiques de l’oncologie. L’accent sera mis sur l’immuno-oncologie et les thérapies ciblées du microenvironnement tumoral, qui sont « des axes d’importance croissante dans le développement des thérapies oncologiques et parmi les forces de l’environnement lausannois et ses diverses institutions », a expliqué dans un communiqué le spécialiste de renommée mondiale George Coukos, chef du Département d’oncologie UNIL-CHUV.

Ensemble pour l’excellence oncologique

Ce partenariat combine et complète les forces respectives des parties. L’UNIL, l’EPFL et le CHUV amènent des compétences de pointe en recherche fondamentale, translationnelle et clinique, ainsi qu’en bio-ingénierie, en immuno-ingénierie, et en technologie novatrice. Roche, dont la participation financière s’élève à environ 6 millions de francs sur au moins trois ans, offre une vaste expertise dans la recherche et le développement de molécules.

« L’engagement visionnaire dont Roche fait preuve à travers cette alliance clinique et préclinique stratégique est une étape importante dans le développement de l’Arc lémanique en tant que région vouée à l’excellence oncologique », a souligné le professeur Douglas Hanahan, Directeur de l’Institut Suisse de Recherche Expérimentale sur le Cancer (ISREC), qui est rattaché à la Faculté des sciences de la vie de l’EPFL.

Pour en savoir plus :

Oncology – Innovation and excellence in Western Switzerland