SGS et des entreprises financières et de courtage lancent la plateforme blockchain Komgo pour le négoce de matières premières à Genève.

SGS, le spécialiste de l'inspection et de la certification, en collaboration avec des partenaires issus de la finance et du courtage, lance une plateforme basée sur la technologie des chaînes de blocs (blockchain) destinée au négoce de matières premières. Cette nouvelle entreprise s’appelle Komgo et opérera de manière autonome dès la fin de l’année 2018.

Nous trouvons parmi les fondateurs de Komgo des grands noms du secteur bancaire comme AMRO, BNP Paribas, Citibank, Crédit Agricole Group, Société Générale ou encore le groupe pétrolier Shell.

La plateforme a pour objectif de rendre les possibilités de financement dans le négoce à la fois plus efficaces et plus sûres.

« Le lancement de Komgo SA met en exergue une vision partagée pour l’innovation de l’industrie et souligne l’engagement continu de nos membres à construire un réseau réellement plus ouvert et efficace dans le milieu du négoce de matières premières », dit Souleïma Baddi, CEO de Komgo SA dans un communiqué de presse.

La plateforme sera développée en partenariat avec ConsenSys, la plus grande entreprise de technologie logicielle de blockchain du réseau Ethereum. « Nous entrons dans une ère d’accès simple et inclusif à la technologie blockchain pour accéder à des relations d’affaires plus fortes, plus collaboratives et précédemment hors de portée. Nous sommes ravis de voir de grandes institutions financières actives dans le négoce de matières premières se rassembler pour créer Komgo, SA, ce qui simplifiera et accélérera de manière significative la confiance, la vérifiabilité et l’accessibilité aux marchés pour toute l’industrie », dit Joseph Lubin, co-fondateur de Ethereum et fondateur de ConsenSys.

Genève, un pôle mondial du trading et de la blockchain

Au cours des cinq dernières années, la Suisse est devenue une plaque tournante mondiale des technologies blockchain grâce à sa forte culture du respect de la vie privée et de la protection des données, à son système administratif décentralisé, ainsi qu'à son cadre réglementaire moderne. Genève abrite le Blockchain Lab (créé par l’accélérateur Fusion) visant à soutenir la communauté blockchain locale, la Swiss Blockchain Association, qui a pour but de permettre une meilleure compréhension des implications de cette technologie auprès du grand public et de fédérer les acteurs suisses du domaine, et le Global Blockchain Business Council (GBBC), entre autres.