Retour aux actualités

Le spécialiste de la détection des maladies oculaires EarlySight lève CHF 2,3 millions

mercredi 2 juin 2021

© Pexels

La spin-off de l’EPFL EarlySight a recueilli CHF 2,3 millions pour le développement d’un dispositif médical qui aide les médecins à détecter et à traiter les maladies oculaires à un stade précoce.

Fondée en 2019, EarlySight utilise une approche inédite pour fournir une imagerie au niveau d'une seule cellule du fond de l'œil, dit rétine. Sa technologie combine matériel et logiciel pour proposer un dispositif médical unique permettant d'observer les cellules affectées au stade précoce des maladies rétiniennes les plus répandues telles que la dégénérescence maculaire liée à l'âge, le glaucome ou la rétinopathie diabétique, afin de les traiter plus tôt et plus efficacement.

La spin-off de l'EPFL a annoncé la clôture d'un tour de financement de CHF 2,3 millions sur un total de CHF 3 millions de financement d'amorçage mené par Verve Ventures avec la participation de Nina Capital, un fonds européen de technologies pour la santé en phase de démarrage et d'autres investisseurs privés qui ont effectué un investissement de pré-amorçage.

« Le besoin d'une compréhension plus approfondie et d'un diagnostic plus précoce des maladies de la rétine ne fera qu'augmenter avec les tendances actuelles de vieillissement de la population. Earlysight possède les bons atouts pour répondre à ce besoin », a déclaré Sebastian Anastassiou de Nina Capital.

Les CHF 2,3 millions obtenus permettront à EarlySight de développer son équipe, d'optimiser sa technologie et de procéder à des validations cliniques supplémentaires. En outre, la start-up prévoit de franchir des étapes importantes pour préparer son entrée sur le marché.

« EarlySight est également très intéressante pour le développement pharmaceutique, car l'absence de critères cliniques objectifs a rendu difficile le développement de traitements précoces. Dans l'ensemble, EarlySight a vraiment le potentiel pour devenir la prochaine technologie révolutionnaire dans le domaine de l'imagerie rétinienne, de la même manière que l'OCT l'a été il y a 20 ans », explique Susanne Schorsch, responsable des investissements chez Verve Ventures.

Le tour de financement de l'entreprise vaudoise reste ouvert jusqu'en juillet pour une deuxième clôture avec un investissement supplémentaire de CHF 600’000.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Plus d'informations.