Retour aux actualités

La start-up valaisanne Urbio obtient un financement pour ses algorithmes en faveur de la transition énergétique

lundi 1 mars 2021

Récompensée par un prêt Tech Seed, la start-up cleantech Urbio développe un logiciel qui aide les acteurs clés de la transition énergétique à planifier et dimensionner des infrastructures et des technologies énergétiques plus efficientes pour les principales sources d’émissions de carbone.

Une spin-off de l'EPFL Valais basée au Campus Energypolis, la start-up cleantech Urbio a reçu un prêt Tech Seed de la Fondation pour l'Innovation Technologique (FIT) et a convaincu Urban Us, un investisseur de premier plan axé sur le climat et les villes, d'investir dans leur projet.

Urbio est le premier logiciel de « design génératif » pour la planification et le dimensionnement de technologies permettant d'améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments et de réduire leurs émissions de carbone.

Urbio combine les forces analytiques de l'homme avec des algorithmes d'intelligence artificielle avancés pour générer des plans optimisés sur la base de centaines de critères, comme les émissions de CO2, les paramètres techniques des technologies renouvelables, le taux de rénovation, les prix de l'énergie ou les coûts pour les différents acteurs. Selon les premières applications, le temps consacré aux tâches de conception peut être divisé par 10 tout en améliorant le coût des solutions et l'efficacité carbone de 15 %.

Un prêt Tech Seed et huit projets pilotes avec des partenaires industriels

En février 2021, Urbio a reçu un prêt Tech Seed de CHF 100'000 de la Fondation pour l'innovation technologique et a obtenu son premier investissement en capital-risque de la part d'Urban Us, un investisseur de premier plan pour les start-ups qui transforment les villes pour lutter contre le changement climatique.

Depuis sa création en 2020, la solution d'Urbio a été adoptée dans le cadre de huit projets pilotes commerciaux avec des partenaires industriels, et a reçu de multiples subventions et prix d'innovation, notamment de l'Agence suisse pour l'innovation, du Fonds national suisse de la recherche scientifique, de la Fondation Hasler, de Tech4impact et Enable de l'EPFL, et du Fonds Herbert & Audrey Rosenfield, afin d'améliorer et de transférer la technologie sur le marché.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Plus d'informations.