Retour aux actualités

La start-up vaudoise Dpendent veut rendre les drones plus autonomes

mercredi 5 mai 2021

© Dpendent

Basée au cœur de la « Drone Valley », Dpendent vient de recevoir un prêt de CHF 100’000 pour développer une nouvelle technologie visant à augmenter l’autonomie des drones.

Aujourd'hui, les drones sont utilisés pour des missions de plus en plus complexes, nécessitant que l'outil soit le plus efficace possible. Bien que la technologie évolue, avec des machines plus précises, plus petites et plus silencieuses, elles restent largement dépendantes des interventions humaines.

En moyenne, les drones ne sont autonomes qu'à 20 %, les 80 % restants étant assurés par l'homme dans le cadre de la préparation des missions et des opérations fréquentes et intensives de manutention au sol.

Cette intervention humaine limite la portée du recours aux drones, qui sont sujets à l'erreur humaine et présentent également un risque pour les personnes travaillant au sol, par exemple lors d'opérations dans des zones de catastrophe naturelle ou de conflit.

Basée à Cully (canton de Vaud), Dpendent entend résoudre cette problématique avec sa technologie qui augmente l'autonomie des drones. La start-up a développé une station de manutention au sol pour drones (Drone Port) appelée « D-LOG One » avec un système d'amarrage compatible avec la plupart des drones professionnels. La station peut être installée sur n'importe quel véhicule (voiture militaire, service de police/pompier/sauvetage, voiture sans pilote, etc.), et peut également fonctionner de manière autonome.

Un grand potentiel pour le marché international et un prêt Tech Seed

Grâce à un bras robotisé et des accessoires, des tâches telles que le remplacement des batteries des drones, le changement de leurs capteurs, leur réapprovisionnement, ou encore la récupération d'échantillons médicaux et le remplissage de produits phytosanitaires peuvent être effectuées à distance et de manière totalement autonome. La conception du « D-LOG One » a été réalisée en collaboration avec le Centre Suisse d'Electronique et de Microtechnique (CSEM) et la HEIG-VD.

Compte tenu de l'énorme potentiel de sa technologie, Dpendent s'est vu accorder par la FIT un prêt Tech Seed de CHF 100'000, ce qui permettra à la start-up de terminer le prototype de la station, d'engager une équipe et de produire une vidéo promotionnelle du projet.

Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Whatsapp Partager sur LinkedIn Partager par mail
Retour aux actualités

Ce site web utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. Plus d'informations.