Cette année, la société de conseil KPMG, qui évalue la préparation au changement de plusieurs pays, en a analysé 136 à travers son Change Readiness Index (CRI). L'objectif du CRI est de mesurer la capacité d'un pays à anticiper, à se préparer et à répondre au changement, qu'il s'agisse de changements sociaux, économiques ou technologiques. Les trois principaux piliers qui composent cet index sont la capacité de l'entreprise, la capacité du gouvernement et la capacité des personnes et de la société civile. Ces piliers préparent et renforcent la volonté et l’aptitude d'un pays à changer. Dans le top cinq des pays de 2017, on retrouve : la Suisse, la Suède, les Émirats Arabes Unis, Singapour et le Danemark.

Après avoir été classée 2ème au CRI 2015, la Suisse prend la tête du classement et détrône Singapour, qui glisse au 4ème rang. Le CRI montre que, par rapport aux années précédentes, la Suisse voit une augmentation de son niveau de capacité gouvernementale et de la capacité des personnes et de la société civile. Cette année, le CRI « a souligné un certain nombre de thèmes clés qui méritent certainement une plus grande réflexion, en particulier dans le contexte des événements mondiaux récents, y compris les mouvements politiques, la poursuite d'une croissance économique lente et le renforcement des tensions transfrontalières ».