À Sion, un nouveau centre de recherche se penchera sur les conditions environnementales changeantes et leurs effets dans les environnements de haute altitude et de haute latitude.

Le changement climatique est sans doute l'une des plus grandes menaces actuelles pour la planète. Pourtant, la compréhension et la prévision des impacts induits par le climat sur l'environnement se basent sur des informations incomplètes et incertaines. L’EPFL, avec le soutien du Canton du Valais, a créé un nouveau centre de recherches, l'ALPOLE, pour mieux comprendre le changement climatique et ses effets sur la nature et les environnements construits, comme par exemple l'agriculture, le tourisme, la planification des infrastructures et la gestion des paysages.

ALPOLE sera situé sur le Campus de l’EPFL à Sion, dans un bâtiment spécifiquement adapté à ses besoins de recherche. Il se consacrera à cinq domaines : les environnements extrêmes, la science et ingénierie computationnelle de l’environnement, les sciences intégrées des bassins versants, l’adaptation environnementale, les biofilms et les écosystèmes fluviaux.

L'une des plus célèbres institutions européennes de science et de technologie

Avec son campus principal situé à Lausanne et ses antennes dans les cantons de Fribourg, Neuchâtel, Genève et Valais, l'EPFL figure parmi les institutions les plus innovantes et les plus productives sur le plan scientifique. Elle a trois missions de base : la formation, la recherche et le transfert de technologies. Dédié principalement à la recherche scientifique dans les domaines de l’énergie, de la santé et de l’environnement, le pôle de recherche EPFL Valais-Wallis réunit 160 personnes à Sion, au cœur du Valais. Elles seront près de 400 à terme.