Opérationnel dès le 1er janvier 2019, le nouvel institut Energie et Environnement de la HES-SO Valais-Wallis réunit des compétences techniques, économiques et sociales pour aborder la transition énergétique dans une perspective interdisciplinaire.

Le Valais se profile de plus en plus comme le cœur énergétique de la Suisse. Déjà premier producteur d’énergie renouvelable à l’échelle nationale et siège du campus Energypolis, le canton accueille dès le 1er janvier 2019 un institut interdisciplinaire de recherche appliquée et développement dédié à l’énergie et à l’environnement.

Une approche interdisciplinaire

Le nouveau centre de la HES-SO Valais-Wallis regroupe les compétences de la Haute Ecole d’Ingénierie (HEI) et de la Haute Ecole de Gestion (HEG). L’objectif est de « proposer une seule porte d’entrée, tout en traitant des thématiques environnementales larges, afin d’avoir une réponse adaptée aux besoins de la société », explique le professeur Pierre Roduit, à la tête de la nouvelle structure.

Fort de 60 personnes, dont 19 professeurs, l’institut entend travailler sur les thématiques des énergies renouvelables, des réseaux d'électricité intelligents, de la mobilité et de l’environnement à travers trois approches complémentaires : technologique, économique et informatique. Des synergies seront développées avec le campus Energypolis, ainsi qu’avec le Centre de recherches énergétiques et municipales (CREM) basé à Martigny.