Quantum Flagship, troisième plus grand programme de recherche européen, financera des projets des universités de Genève et Neuchâtel ainsi que du CSEM.

Après le Humain Brain Project, l'Union européenne (UE) va investir un milliard d'euros ces dix prochaines années pour la recherche sur les technologies quantiques. Il s'agit du troisième grand programme de recherche européen visant à développer les technologies du futur.

Sur 141 projets proposés, 20 ont été retenus pour la première période 2018-2021, se partageant 132 millions d'euros (140 millions de francs). Les universités de Genève (trois projets) et Neuchâtel avec le CSEM (un projet) figurent parmi les lauréats.

Cryptographie quantique

Un des projets retenus de l’Université de Genève est le «Quantum Random Number Generation». Il se penche sur l'utilisation des nombres aléatoires quantiques pour des applications de l'Internet, la cryptographie et le calcul des hautes performances. L'idée est d'assurer une sécurité maximale des transactions sur la toile.

Le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM) coordonne également un des projets retenus, qui réunit 14 partenaires industriels et académiques, dont les universités de Bâle et Neuchâtel. Dénommé «macQsimal», ce projet vise à développer une nouvelle génération de capteurs qui augmenteraient considérablement les performances des appareils électroniques grand public, des dispositifs médicaux ou des objets connectés.

La première révolution quantique a donné naissance à des technologies cruciales telles que les transistors et les lasers. Sans ces derniers, les ordinateurs, les téléphones mobiles et internet auraient été inimaginables. Aujourd'hui, grâce à la possibilité de manipuler les propriétés quantiques fondamentales des systèmes et des matériaux, d’importantes découvertes pourront être faites dans des secteurs comme la santé, la sécurité, les transports, l'énergie ou les sciences environnementales. L'initiative «FET Flagship on Quantum Technologies» de la Commission européenne vise à positionner le continent à l'avant-garde de ce mouvement.