WatchBox, la première plateforme mondiale de garde-temps de luxe d’occasion, a ouvert une succursale à Neuchâtel.

Après Hong-Kong, l’Afrique du Sud et les Etats-Unis, WatchBox, la première plateforme mondiale de garde-temps de luxe d’occasion a ouvert sa succursale suisse à Neuchâtel. Né sur l'espace numérique, l’entreprise propose aux consommateurs une solution fiable et efficace pour l'achat, la vente et l'échange de garde-temps d'occasion.

« Neuchâtel pour moi, c’est comme Palo Alto pour l’industrie technique à San Francisco », dit Danny Govberg, CEO de WatchBox et Govberg Jewelers. « Si vous voulez être un acteur global de l’industrie horlogère, quoi de mieux qu’être installé à Neuchâtel, qui est la base de l’industrie horlogère suisse. »

Au coeur de l'industrie horlogère suisse

La succursale suisse de WatchBox comprend un showroom pour les rendez-vous privés, les événements et les consultations. L'antenne suisse comprend également sur place un Studio WatchBox conçu dans un esprit professionnel, où sont réalisés des émissions en direct, des chroniques de montres en direct, des podcasts, des interviews et des films créatifs depuis le cœur de l'industrie horlogère suisse.

Originaire de Philadelphie, WatchBox est la première plateforme mondiale d'e-commerce pour l'achat, la vente et l'échange de garde-temps d'occasion de luxe, alimentée par la technologie, l'innovation et une expérience mondiale hors-pair sur le marché des montres haut de gamme. Sur son site en ligne, WatchBox vend environ une montre toutes les huit minutes à un prix moyen de 13'000 dollars, moyennant un chiffre d’affaires annuel de 200 millions de dollars.